Marche en soutien aux prisonniers politiques syriens vendredi 17 mai à 18h

De la place de la Comédie (Lyon 1er – métro Hôtel de Ville) à Bellecour La manifestation est organisée par l'association Alwane (aide aux enfants syriens) avec Amnesty International, CISyLD, LDH, Souria Houria, etc. “Depuis 2011, des centaines de milliers de détenus d'opinion, citoyens innocents, hommes, femmes et enfants sont victimes du régime syrien : tortures, condamnations sans jugement, disparitions forcées, liquidations, corps non restitués aux familles restées sans nouvelles depuis plusieurs années parfois.”

Rassemblement mardi 14 mai à 18h pour la LIBERTÉ de TUNA ALTINEL

Communiqué de l'association Amitiés Kurdes de Lyon et Rhône Alpes : "LIBERTÉ pour TUNA ALTINEL ! Restitution de son passeport par les autorités turques ! Notre ami et camarade Tuna Altinel a été arrêté par la police turque samedi 11 mai après-midi à Istanbul et incarcéré. Rassemblement contre la répression subie par les universitaires en Turquie Mardi 14 mai à 18 h, Place de la République, 69002 -Lyon. Tuna est enseignant-chercheur à l’institut Camille Jordan de l’Université Lyon 1. Quel est son « crime » aux yeux de l’Etat policier turc du dictateur Erdogan ? Tuna, qui est membre de notre association Amitiés Kurdes de Lyon, est aussi signataire de la pétition « Universitaires pour la Paix ». Depuis trois ans, les « Universitaires pour la Paix » protestent contre le sort fait au peuple kurde de Turquie par le régime d’Erdogan. Leur pétition est intitulée « Nous ne serons pas complices de ce crime » et appelle l’Etat turc à reprendre des pourparlers de paix et à stopper les exactions continuelles contre le peuple kurde de Turquie. Les signataires de cette pétition subissent depuis trois ans une répression politique féroce de la part du régime turc (limogeages de leurs postes universitaires, condamnation à des peines de prison allant de15 mois à trois ans). A ce jour, 697 des 2212 signataires de la pétition ont été trainé.e.s en procès pour « propagande pour une organisation terroriste », 189 ont déjà été condamné.e.s dont 34 sans sursis. Tuna, signataire, est poursuivi dans cette vague de répression et son procès était en instruction. A son arrivée à Istanbul le vendredi 12 avril 2019 pour les vacances de printemps, son passeport lui a été confisqué et il se trouvait donc dans l’impossibilité de rentrer en France. Il lui est en plus reproché d’avoir participé à l’organisation d’une réunion publique à Lyon pour dénoncer les massacres de civils (au moins 174 morts) commis par l’armée Turque à Cizre, ville kurde de Turquie, en représailles au fait qu’elle s’était déclarée en « autonomie municipale » par rapport au gouvernement d’Erdogan. Et ce 11 mai, nous apprenions son arrestation ! Exigeons la libération immédiate de Tuna et la restitution de son passeport par les autorités turques Nous soutenons l’appel d’universitaires et étudiant.e.s lyonnais.e.s des syndicats de Lyon 1 et appelons au...

Solidarité avec les JST (Jeumont) en grève sur les salaires à Lyon 8ème

La majorité des ouvriers de JST sont en grève depuis le 2 avril. Ils réclament une augmentation générale de 37,50 € et se heurtent à un patron particulièrement intransigeant : à l'image de l'UIMM (patronat de la métallurgie), dont il est le vice-président ! Le soutien aux grévistes est bienvenu : dons sur place ou bien sur la cagnotte Leetchi ouverte par le syndicat: https://www.leetchi.com/c/solidarites-grevistes-jst-transformateurs Passer également les soutenir sur leur piquet de grève 84, avenue Paul Santy, où il sont les jours de semaine, au moins de 8 à 15h ! (métro Mermoz Pinel)

Manifestation Régionale des Femmes Gilets Jaunes dimanche 12 mai à 14h

Rassemblement devant le Palais de Justice Historique des 24 colonnes (à Lyon 5ème, métro Vieux Lyon) puis 14h30 = départ du cortège "Dans toutes les mobilisations sociales de la période récente, l’implication des femmes est également forte et, pourtant, elle surprend. Cette implication des femmes apparaît à chaque fois comme une nouveauté. Leur présence est alors comprise comme le signe d’une mobilisation exceptionnelle : si même les femmes s’y mettent… En réalité, ce qui mérite l’étonnement, c’est qu’on oublie leur participation, autrement dit leur invisibilisation rétrospective. Elles se sont mobilisées de manière décisive depuis plusieurs années, avec des grèves majoritairement féminines dans le secteur de la santé avec les infirmières par exemple ou encore dans celui du nettoyage ou elles dénoncent. À l’automne 2017, les salariées d’Onet effectuent plusieurs dizaines de jours de grève pour dénoncer leurs conditions de travail dans les gares tandis que celles de l’Holiday Inn se mobilisent contre les cadences infernales. Par exemple, la grève des femmes de ménage de l’hôtel Park Hyatt Vendôme permet de rendre visible non seulement leur travail mais également les conditions dans lesquelles il est accompli, du fait de la division sexuée mais également raciale du travail. Aujourd’hui, avec les gilets jaunes, l’implication des femmes est pour partie liée à leur prise en charge du travail domestique, un travail gratuit réalisé pour l’essentiel par les femmes (même si les ressorts de leur mouvement ne s’y réduisent pas) : c’est toujours à elles qu’il revient de joindre les deux bouts dans le cadre du ménage et de la famille. Dans un contexte qui rend impossible la réalisation de cette tâche pour nombre d’entre elles, la mobilisation permet de faire apparaître dans l’espace public ce qui restait dans la sphère privée : si beaucoup n’y parviennent plus, c’est bien que les problèmes vécus généralement comme personnels ont des causes sociales, que le privé est politique. En outre, certaines femmes impliquées dans les gilets jaunes travaillent dans les métiers de service à la personne...

Film débat "Des lois et des hommes" mercredi 8 mai à 20h

Documentaire de Loïc Jourdain France/Irlande (vost), 1h46, 2017 Sur l’île irlandaise d’Inishboffin on est pêcheurs de père en fils. Alors, quand une nouvelle réglementation de l’Union Européenne prive John O’Brien de son mode de vie ancestral, il prend la tête d’une croisade pour faire valoir le simple droit des autochtones à vivre de leurs ressources traditionnelles. Fédérant ONG, pêcheurs de toute l’Europe et simples citoyens, John va braver pendant 8 ans les lobbies industriels et prouver, des côtes du Donegal aux couloirs de Bruxelles, qu’une autre Europe est possible. « L’un des regards les plus accessibles et profonds sur le rôle de l’Union Européenne sur nos vies, souvent ignoré ou incompris. » – Film Ireland En partenariat avec la revue S!lence et la Maison des Européens de Lyon Au ciné café Aquarium, 10 rue Dumont, Lyon (69 004)

Grève et manif pour les services publics jeudi 9 mai

A Lyon, manif à l’appel de CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO , FSU, Solidaires et UNSA à 10h à partir de Bellecour La répression, les mensonges et les manipulations n’éteindront pas la contestation ! Le 1er mai a été marqué par une profonde mobilisation, avec pour la première fois, à cette échelle, la convergence entre les militants syndicaux, du mouvement social, des partis politiques, et les Gilets jaunes, mobilisés depuis près de six mois. Qu’importe, pour ce gouvernement, tous les moyens sont bons pour tenter de faire taire celles et ceux qui le contestent. Ainsi, après avoir créé un véritable état de siège dans la capitale – le nombre de stations de métros et de tronçons de ligne fermés était spectaculaire –, après s’être livré à près de 18 000 contrôles préventifs dans les rues, les gares ou aux sorties des métros, les forces de répression ont été lâchées sur la manifestation. Au prétexte de s’en prendre aux « black blocs » , des charges policières accompagnées de gaz lacrymogène ont été lancées à de multiples reprises contre l’ensemble de la manifestation. Les cortèges syndicaux, dont ceux de la CGT et Solidaires, ont fait les frais de cette violence, obligeant même le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez à quitter momentanément la manifestation. Et comme si cela ne suffisait pas, pour salir cette mobilisation malgré tout réussie, Castaner s’est ensuite livré à des déclarations mensongères afin de présenter quelques dizaines de manifestantEs fuyant les violences policières et cherchant à s’abriter dans l’enceinte de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, comme des « black blocs » se livrant à une « attaque » de l’hôpital au mépris de la santé des patientEs… L’État devrait pourtant le savoir : quoiqu’on pense de leurs moyens d’action, ce sont bien aux symboles du capitalisme que s'attaquent les manifestantEs « black blocs » - McDo, agences bancaires ou Fouquet’s - et certainement pas aux hôpitaux ! Le NPA condamne les manipulations et les mensonges d’État d’un pouvoir qui ne sait comment sortir de la crise qui le mine depuis plusieurs mois. Nous demandons l’arrêt de toutes les poursuites et l’amnistie de tous les condamnéEs dans le cadre de ce mouvement. La grande journée de grève et de manifestation dans la fonction publique jeudi 9 mai sera une nouvelle démonstration que la répression et les mensonges ne nous feront pas taire, et que le pouvoir macroniste n’a pas d’autre choix que de répondre aux revendications sociales, démocratiques et écologiques qui s’expriment depuis plusieurs mois dans la rue. Gilets jaunes, militantEs du mouvement social, syndicaux ou politiques, touTEs ensemble le même jour et au même moment, par nos grèves et nos blocages, faisons enfin reculer Macron et les patrons !

Projection-débat du film-documentaire Still Recording mardi 7 mai à 20h30

au Cinéma Le Zola à Villeurbanne - Tarif: 6,80€/5,80€ VOSTF La projection sera suivie d'un échange avec Elisabeth Longuenesse et Abd Alhameed Issa, tous deux membres d'Alwane (association de secours aux enfants syriens). Ce documentaire a reçu de nombreuses critiques élogieuses et les prix du public et de la meilleure réalisation technique au Festival de Venise. Partenaires du film : France Culture - Cahiers Du Cinéma (officiel) - Transfuge Magazine - SO FILM - L'ACID - Codssy - Collectif de Développement et Secours Syrien - PCMMO - Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient - Association de Soutien aux Médias Libres - ASML / جمعية دعم الإعلام الحر - Amnesty International France - SouriaHouria.com A propos du film STILL RECORDING 2h02 - VOSTF - Documentaire - Film de Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub. Sortie en France le 27 Mars 2019. En 2011, Saeed la vingtaine, étudiant ingénieur, quitte Damas pour Douma (Ghouta orientale) et participer à la révolution syrienne. Il sera rejoint plus tard par son ami Milad, peintre et sculpteur, alors étudiant aux beaux-arts de Damas. Dans Douma libérée par les rebelles, l’enthousiasme révolutionnaire gagne la jeunesse, puis c’est la guerre et le siège. Pendant plus de quatre ans, Saeed et Milad filment un quotidien rythmé par les bombardements, les enfants qui poussent dans les ruines qu’on graffe, les rires, un sniper qui pense à sa maman, la musique, la mort, la folie, la jeunesse, la débrouille, la vie. Radiographie d’un territoire insoumis, un regard d’une densité exceptionnelle dans un mouvement de cinéma et d’humanité saisissant. "UNE CHRONIQUE BRUTE ET STUPÉFIANTE" Les Cahiers du Cinéma "UNE IMMERSION IMPRESSIONNANTE" Sofilm "UN ACTE DE RÉSISTANCE" La Septième Obsession

ACTE XXV JAUNE ET VERT : manif samedi 4 mai à 14h à partir de J. Macé

À l’appel des Gilets Jaunes de Lyon centre et de Youth for climate Lyon : « ACTE XXV : UN SAMEDI JAUNE ET VERT Depuis plusieurs mois, deux mouvements nouveaux sont parvenus à faire entendre leurs voix et à remettre en question un système politique et économique qui détruit nos vies et notre avenir. D’un côté, cela fait 5 mois que les Gilets Jaunes ont engagé un rapport de force contre la politique de Macron. En se mobilisant tous les samedis dans toutes les villes depuis 24 semaines, et en étant présents sur les ronds-points depuis le 17 novembre, les Gilets Jaunes sont déterminés à ne rien lâcher, mettre en échec la politique du Gouvernement et obtenir justice. De l’autre, le mouvement pour le climat fait de plus en plus de bruit dans le monde. Des marches pour le climat aux actions de désobéissance civile contre les pollueurs qui se multiplient, des 70 000 jeunes à Bruxelles aux 15 000 à Lyon pour la grève des jeunes pour le climat le 15 mars, nous leur avons fait savoir que nous ne laisserons pas ce système nous priver de notre avenir. Jeunes pour le climat et Gilets Jaunes : nous avons des adversaires communs ! En effet, nous voyons bien que c’est : - Ce même système qui épuise la planète pour répondre aux impératifs du marché et fait des cadeaux aux plus riches (suppression de l’ISF, CICE…) en prenant toujours aux plus précaires (taxes, hausse de la CSG) au nom de la compétitivité. - Ce même Gouvernement qui casse les services publics et ne sait répondre que par la violence et la répression : éborgne et mutile les manifestants, porte gravement atteinte à la liberté de la presse et criminalise la contestation écologique. - Ces mêmes grandes entreprises qui ne payent pas leurs impôts en France, exploitent et imposent des conditions de travail toujours plus difficiles, polluent et détruisent l’environnement. Ainsi, dans nos luttes se dessine une perspective commune dont il faut se saisir maintenant ! Par conséquent, nous luttons collectivement pour : - De nouveaux outils démocratiques pour définir collectivement nos besoins, y soumettre l’économie et instaurer ensemble la justice sociale et climatique. - Une redistribution équitable des richesses pour avoir des services publics de qualité et accessibles à toutes et tous, financer la transition écologique et instaurer une société solidaire qui permet à tout le monde de participer et de vivre dignement. - La garantie d’une qualité de vie assurée pour notre génération et les générations futures. Nous ne gagnerons rien en revendiquant des choses chacun de notre côté, unissons-nous pour un acte 25 jaune et vert ! C’est ensemble qu’il faut lutter, c’est ensemble qu’on va gagner ! SAMEDI 4 MAI : 14h JEAN MACÉ MANIFESTATION COMMUNE »

Journée mondiale du cannabis : marche samedi 4 mai à Lyon 2ème

communiqué du Collectif d'Information et de Recherche Cannabique de Lyon : "Les antiprohibitionnistes du monde entier vont battre le pavé le 4 mai à Lyon à l’occasion de la “Marche mondiale du cannabis” pour revendiquer une réforme de la politique en la matière Comme chaque année depuis 2001 en France, le Collectif d'Information et de Recherche Cannabique de Lyon (CIRC), Principes Actifs, le GRECC (Groupe de Recherche et d’Etudes Cliniques sur les Cannabinoïdes), les Jeunes écologistes lyonnais, Europe Ecologie - Les Verts, la Ligue des Droits de l'Homme, le Nouveau Parti Anticapitaliste, l'association de lutte contre le sida AIDES, ainsi que les associations Ananda et Cie, et Bredda Sound System participent à la Marche mondiale du cannabis 2019, qui se déroule dans plus de 700 villes de 65 pays. Alors que l’ONU persiste dans une prohibition qui ne cesse d’échouer, les partisans d’une réforme pragmatique de la politique des drogues, soutenus par une opinion publique de plus en plus favorable à leur cause, se mobilisent pour...

Soirée formation du NPA sur le climat lundi 6 mai à 20h

Si la question du climat avait semblé se faire discrète en France depuis la fin de la COP 21, la publication du rapport spécial du GIEC qui alerte sur les conséquences d'un réchauffement de 2°, mais surtout l'amplification ininterrompue des mobilisations écologistes viennent changer la donne. Ces dernières prennent désormais un caractère massif (marche pour le climat, grèves de jeunes, …) et débordent les cadres habituellement « minorisants » imposés par les organisations environnementalistes. Ces mobilisations arrivent car l'avenir est plus qu'inquiétant. Montée des eaux plus rapide que prévue, accélération de la sixième extinction de masse, baisse des rendements agricoles particulièrement exacerbée dans les pays du Sud, augmentation de la fréquence et de la gravité des vagues de chaleur, des cyclones et des pluies destructrices... A ces phénomènes s'ajoutent les bouleversements sociaux qu'ils entraînent (compétition accrue des impérialismes pour le contrôle des ressources, déplacements massifs de populations, financiarisation de la nature, dérive autoritaire des États, etc.) mais aussi la possibilité d'une réaction en chaîne aux effets catastrophiques (scénario connu sous le nom de planète étuve). Pour avoir une chance de maintenir le réchauffement sous 1,5 °C, il faut réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, or ceux-ci ne cessent d'augmenter. Nous devons prendre la mesure de l'urgence qui s'impose à nous pour agir en conséquence. Cette formation se donne donc comme premier objectif de caractériser et comprendre le basculement, ses causes et ses effets, mais également de discuter des réponses apportées par la classe dirigeante à la crise écologique, pour pouvoir, à notre tour, apporter les nôtres. Le basculement climatique est un phénomène total, l'appréhender correctement nécessite une approche globale croisant les sciences naturelles, l'économie et évidemment l'étude des rapports sociaux et de classe. Oublier un des aspects de l'analyse ne peut conduire qu'à une impasse, à l'exemple de ceux qui considèrent le problème comme simplement technologique, ou de ceux qui voient dans les lois économiques l'annonce d'une catastrophe inévitable. Le second enjeu de la formation sera d'ouvrir la discussion sur notre intervention au sein des mobilisations écologistes et l'élaboration d'un programme écologiste qui réponde aux enjeux de la crise sociale et écologique. Réunion sur invitation, contactez les militantEs du NPA ou son Equipe Départementale de Direction pour y participer
S'abonner à